BIENNALE INTERNATIONALE

DU 06 AU 30 NOVEMBRE 2019

6ème édition

LÉA MAGNIEN

 QUINCEAñEROS

 

Du 06 au 30 novembre

 

Maison Henri et Marcelle Prévot, 32 bis rue Lieutenant Becker

(à l'angle de la rue Justin Catayée), Cayenne

du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

 

 

 

 

« Quinceañeros » détourne l’usage habituel du terme « Quinceañera », qui désigne la fête qui célèbre les quinze ans des jeunes filles au Mexique. Ce rite, auquel nul ne déroge dans ce pays, marque officiellement leur passage de l’enfance à l’âge adulte. Or il n’existe pas de cérémonie de ce type pour les garçons. Ce travail part donc de l’interrogation de cet état de fait, pour parler de jeunes hommes en construction. Il traite de ce moment charnière de la vie au cours duquel on se cherche, testant les identités un peu comme on se déguise, avant de finir par trouver et accepter la sienne.

Ainsi, les portraits se tissent essentiellement autour de garçons. Pourtant la féminité est loin d’être absente de ces portraits de jeunes hommes, à peine sortis de l’enfance parfois et dont certains aspirent même à devenir femmes.

Au-delà, ces jeunes gens ont en commun une énergie créatrice puissante. Tous sont capables de jouer d’un instrument, de danser, de créer, confectionner masque et costume. Tous ont également à cœur de faire perdurer leurs traditions et rejettent ce qui est « gringo », c’est-à-dire « américain », tout en buvant du coca-cola avec excès...

 

« Nos images représentent un moment magico-merveilleux solennel, un rituel de passage oscillant entre réalité et fantasme », explique la photographe Léa Magnien, qui estime que cette série est « plus mesurée que d’habitude ». Car détourner les codes d’un endroit inconnu est un exercice délicat. Le duo qu’elle forme avec Quentin Chantrel est donc attentif à ne pas heurter. L’originalité des clichés restent cependant saillante, avec une patte, une griffe presque, faite de couleurs, de jeux, de poses et de masques qui révèlent plus qu’ils ne cachent des émotions brutes.

 

 

Photographe et costumière, Léa Magnien vit entre Cayenne, Marseille, Paris, au gré des tournages et de ses projets.

Lova Lova est le nom du duo qu'elle forme avec Quentin Chantrel (photographe et vidéaste). Ils travaillent ensemble sur la plupart des projets. Leurs photographies mettent en scène des personnages hauts en couleurs. Ils posent ainsi leur regard sur un monde au sein duquel les cultures s’articulent et se confrontent, avec des identités en perpétuelle évolution. Leur travail est intimement lié à leur expérience en Guyane où tous deux ont grandi et vivent encore. Si la pensée occidentale domine sur cette terre historiquement multiculturelle, ils y apprennent vite qu’elle n’est pas la seule façon d’observer le monde. La notion d’exotisme, sans cesse interrogée par leurs photographies, y prend ainsi tout son sens, en tant que point de vue. Le déguisement est un de leurs outils de prédilection car il sait révéler des facettes inédites de ceux qui veulent bien se prêter à leur jeu. L’accoutrement stylisé jusqu’à l’absurde des personnages met en valeur l’humanité des modèles qui sont presque toujours des amis ou des membres de leurs familles. Il n’est pas rare non plus qu'ils se mettent eux-mêmes en scène, jouant de leur image d’invétérés “Petits Blancs” fraîchement débarqués.

 

Ce travail est le fruit d’une résidence qui a eu lieu dans le cadre des Rencontres Photographiques de Guyane. Elle a été mise en place avec l’appui de Carolina Ponce de León, commissaire d’exposition indépendante dont le rayonnement est international et avec laquelle nous avions travaillé lors de l’édition précédente. C’est notamment elle qui nous a mis en lien avec le Centro de las Artes de San Augustin (en savoir plus ICI ), qui a accueilli Léa Magnien à Oaxaca, au Mexique.

 

 

 

SITE OFFICIEL

 

EXPOSITION SUIVANTE >

 

Tous droits réservés Association La Tête dans Les Images 2019

Nous soutenir

Nous contacter

ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

2012

2013

2014

2015

2017

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

A bientôt