BIENNALE INTERNATIONALE

DU 06 AU 30 NOVEMBRE 2019

6ème édition

JULIE BOILEAU

La forêt regardée

 

2 LIEUX D'EXPOSITION

 

Du 06 au 30 novembre

 

Maison Henri et Marcelle Prévot, 32 bis rue Lieutenant Becker

(à l'angle de la rue Justin Catayée), Cayenne

du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

 

Citée des Âmes-Claires, Montjoly

Exposition en plein-air

 

 

 

 

Je suis assise dans la jungle. Rien autour n’est rassurant, tout est sauvage. Quel dommage de perdre le nord et le sud, l'ouest et l'est. Seul le layon me permet un retour au camp.

Silence humain, les oiseaux chantent et préviennent. Ma sueur attire les insectes. Les singes se répondent.

Le lourd appareil photo est posé le temps de la pause.

Un bébé mygale gît à côté de moi.

Une vieille liane entoure le chemin comme pour annoncer une étape.

Peut-être qu’un animal m’observe.

Pour l’instant, des douches lumineuses trouent la canopée et illuminent les arbres. Il pleuvra.

La marche seule en forêt n’est pas facile. Comme un sentiment physique.

La peur frôle. Mon comportement m’est décisif, mon esprit doit suivre la ligne. Il faut se tenir, pour soi. Un pas de travers, une pensée noire et tout peut s’emballer.

Je me rends compte que le chemin dans le sens du retour est plus rassurant, préférer ne pas s’éloigner mais revenir.

Dans le viseur, la forêt a quelque chose de rassurant.

 

Extrait de « Dehors », recueil de notes et dessins réalisés en Guyane en 2018 et 2019.

 

Les photographies argentiques et numériques présentées ici sont un extrait de deux ans de création en Amazonie et sur le Plateau des Guyanes, puis en Guyane, au sein de la station scientifique CNRS située dans la Réserve Naturelle des Nouragues.

 

« Regarder est un premier lien au vivant et à l’altérité. C’est s’attacher à l’extérieur qui devient un morceau de soi. Dans la forêt, le regard devient le second de l’écoute. Tous les sens s’entremêlent et permettent l’entière occupation du corps. Alors, une aventure commence le long du layon », écrit aussi Julie Boileau.

 

 

Artiste-photographe diplômée de l’école Louis Lumière, Julie Boileau s’inspire du monde végétal, de la relation nature-humanité, des mythes et de la botanique en parcourant les forêts depuis 10 ans. Pendant plusieurs années, elle a également réalisé une série de portraits de défenseur(se)s de la biodiversité ; un imagier de grandes rencontres. Depuis 2018, elle travaille au sein de la forêt tropicale et vit en Guyane.

 

 

 

SITE OFFICIEL

 

EXPOSITION SUIVANTE >

 

Tous droits réservés Association La Tête dans Les Images 2019

Nous soutenir

Nous contacter

ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

2012

2013

2014

2015

2017

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

A bientôt