25 JUILLET 18 AOÛT 2013
> Seconde édition

 

 

 

Pour cette seconde aventure, nous avons aussi souhaité faire rayonner le festival au delà de Cayenne. Les travaux de Dominique Darbois sur les Amérindiens Wayanas ont constitué le premier prétexte à cet élargissement, avec une exposition itinérante qui sera affichée au coeur de villages uniquement accessibles par pirogue, là même où les clichés ont été pris il y a plus de 60 ans.

Autre prétexte, l’exposition collective By Numbers sur la photographique anthropométrique, qui sera fixée sur les murs du Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du-Maroni. Tous les bagnards, qui ont fait l’objet de la première application zélée de cette forme de fichage, y débarquaient. Le lieu est donc parfait pour cette troublante mise en perspective, qui rappelle les excès d’un monde parfois happé par la violence avec une étonnante méticulosité.

Nous explorerons aussi l’histoire d’un périple – celui des Hmong -, qui débute au Laos avant de s’enraciner en Guyane. Christian Caujolle nous a fait l’honneur d’être le commissaire d’exposition de ce Théma, dans lequel on verra les clichés poignants de Philip Blenkinsop sur des Hmongs encore pourchassés dans les montagnes du Laos, suivis d’une évocation du monde des esprits par Ka Xiong, un photographe hmong et laotien. Enfin, Katia Clamaran - dont Gilles Favier a été le mentor dans le cadre de cette édition - nous livrera un portrait de Cacao, le premier village fondé par les Hmong à leur arrivée dans la région, il y a 35 ans de cela.

 

L'EDITO Les Rencontres gardent le cap !
Seul festival photographique des départements d’Outre-Mer, notre ambition reste inaltérée : donner à la photographie d’auteur la place qu’elle mérite dans le paysage culturel guyanais, que les artistes exposés bénéficient d’un statut international ou qu’ils s’illustrent essentiellement au niveau régional.
Autre constante : offrir une programmation de portée universelle, qui s’ancre dans la vie de la région en faisant résonner son histoire, sa culture et ses multiples évolutions. Car dans ce territoire en pleine mutation, nous sommes convaincus du rôle significatif que peut jouer cette photographie, qui éclaire les liens, les défis et les émotions que traversent les Hommes.

 

Et puis, avec l’envie tenace de replacer la Guyane dans son contexte global grâce à la photographie, nous nous laisserons emporter par les clichés de Vincent Fournier, Jean Galmot, David Damoison, Adrian Portugal et Miquel Dewever-Plana… Ces regards singuliers sur le monde, nous avons souhaité les porter au plus près des Guyanais, en instaurant la gratuité bien sûr, mais aussi en investissant l’espace public, afin de toucher ceux qui ne fréquentent guère les salles dédiées à la culture. Et dans ce même esprit, nous avons conçu une partie des expositions pour l’itinérance, en espérant que les photographies exposées pourraient ainsi continuer à vivre au delà de l’évènement, morcelant le monde pour en rendre compte avec justesse.

 

Karl Joseph

Directeur artistique des Rencontres Photographiques de Guyane

LES LIEUX
NOS THÉMAS
SUR L'ÎLE DE CAYENNE 1 Salle d'exposition de l'EnCRe : L'AUTRE GUERRE - Miquel Dewever-Plana Ouvert du lundi au samedi inclus, de 10h à 13h et de 14h à 19h
2 Place des Palmistes : HMONG, DES MONTAGNES DU LAOS À LA FORÊT AMAZONIENNE EN GUYANE (Théma)
3 Galerie L'Encadrier : PARIS-CARAÏBES - David Damoison Ouvert du mardi au samedi inclus, de 10h à 13h et de 14h à 19h
4 Av. du Général de Gaulle : AGUADULCE - Adrian Portugal 5 Musée Alexandre Franconie : UN DIMANCHE AU PLACER - Jean Galmot Ouvert le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 8h à 14h30 ainsi que le samedi de 9h à 13h30 DANS LA RÉGION 6 Aéroport Cayenne Félix-Éboué : SPACE PROJECT - Vincent Fournier
7 Village de Élahé : WAYANAS - Dominique Darbois
8 Camp de la Transportation : BY NUMBERS (Théma) Ouvert du mardi au samedi inclus, de 10h à 13h et de 14h à 19h

HMONG, DES MONTAGNES DU LAOS À LA FORÊT AMAZONIENNE EN GUYANE Commissaire d’exposition : Christian Caujolle Année 1977. Plus de 500 Hmong arrivent en Guyane. Ils fuient le Laos, où les communistes ont pris le pouvoir depuis deux ans et où ils sont pourchassés sans trêve. La France – qu’ils ont aidée durant la guerre d’Indochine – leur ouvre le site de Cacao, en pleine forêt amazonienne. Tout est à faire, rien n’est construit, mais l’exil est préférable à la situation intenable qu’ils affrontent en Asie. Les Hmong, peuple d’Asie du sud-est sans territoire reconnu, sont découverts ici à l’aune de trois regards et de trois univers, dans l’intention de mieux comprendre cette culture qui fait désormais partie, depuis 35 ans, des cultures qui forment le visage de la Guyane. BY NUMBERS L’application du « système Bertillon » d’anthropométrie judiciaire, mis au point en 1879, installe dans le monde entier un mode visuel de fichage policier. D’abord destiné à protéger la société de ses éléments « dangereux » ou « nuisibles », il connaît, dans des moments de crise extrême, une radicalisation dépassant le simple souci de retrouver ou de suivre les délinquants et va jusqu’à inspirer les dictatures les plus brutales du XXe siècle.
Exposition collective réalisée en partenariat avec le festival Images Singulières, Sète.

Rencontres Photographiques de Guyane 2013 I Tous droits réservés

Festival co-organisé par